AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Asriel | Red Garden's greatest love machine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

✔ Messages : 40
✔ Date d'inscription : 27/10/2010


Carnet personnel
Origine : Sibérienne.
Âge du personnage : 26 ans.
Relations :

MessageSujet: Asriel | Red Garden's greatest love machine.    Jeu 14 Juil - 2:59

:: Pour bien commencer ::

Identité ;
♛ Surnom :Witch. Oui, les cheveux roux, tu piges.
♛ Âge : 26 ans.
♛ Groupe : Prostitutes.
♛ Nature : Humaine.
♛ Ancienneté : 7 ans.


:: Once upon a time ::

Caractère ;
Ô toi, petite chose. Tu la vois au loin, cette belle rousse. Assise parmi les coussins moelleux, ses cheveux bouclés presque sauvages retombant autour de son corps finement moulé. Son regard émeraude ne laisse nullement refléter les calmes et verdoyantes forêts que tu as connues. En elle, tu vois la jungle, tu vois une femme forte. Tu n’a pas besoin qu’on te l’indique, tu sais déjà qu’elle est respectée, même si son unique statut ici était prostituée. Cette femme-là, tu la vois reine, tu la vois gloire, son expression dédaigneuse t’intimides presque, mais la débauche te prend immédiatement, lorsque des yeux pervers se baissent sur ses jambes écartées, sur le décolleté de son corset. Elle remonte lentement, sensuellement son bas le long de sa jambe, l’y attacha sa jarretelle que tu aimerais bien lui enlever. Tu te poses des questions, cette femme –parce qu’on ne pouvait pas la qualifier de fille- te semble méprisante, haïssable. Celle-là, tu la verrais bien à une table remplie d’hommes, un cigare dans une main et un flingue dans l’autre. Roulette russe. Elle parait intouchable, du haut de ses longues jambes blanches. En fait, tu remarques la pâleur de son corps en entier et tu te dis qu’elle n’est certainement pas du genre à rosir, rougir, sous les mots coquins et les prouesses obscènes qui te font rêver.

Une femme fatale du vingt-et-unième siècle, forcément. Ou bien une féministe bien affirmée, elle ne t’apparait pas comme une femme faible et soumise. À l’époque de Salem, elle aurait été brulée, mais toi aussi, tu veux bien la faire flamber. Tu veux l’entendre hurler ton nom, l’entendre soupirer d’extase et caresser sa peau sous toutes ses coutures. Tu continues de la fixer, elle se lève. Tu peux voir ses boucles d’oreilles qui brillent, ses bracelets qui brillent et même une chaine à son cou… qui brillent ! Recouverte de satin et les cheveux remontés en chignon, elle passerait facilement pour une noble. Une grande noble ! La première à tenir tête à qui lui ferait une remarque désobligeante, dénigrante. C’est là que tu la prends, que tu la choisis. Tu l’emmènes dans le Paradis pour la couvrir de robes, lui faire enfiler un chapeau, la transformer reine. Ta reine.

Tu oublies que ce n’est qu’une prostituée, tellement elle endosse bien le masque que tu lui offres. Tu oublies même que tu l’as payée, pour qu’elle joue le rôle que tu veux. Tu finis par vouloir son amour, son affection. Tu la déshabilles, déchires ses vêtements et elle ne semble qu’apprécier d’avantage. Tu es timide et, heureusement, c’est le genre de femme à prendre le dessus, à aller plus loin que ce que tu avais pu imaginer. Tu ne voulais qu’une petite baise et au final, c’est toi qui cries son nom et en redemandes encore. Tu aimes ça et elle le sait, Oh oui, elle le sait très bien. Même qu’après vos ébats passionnés, après qu’elle se soit effondrée à tes côtés, tu lui murmures de jolis mots, de jolies phrases. Ta femme, elle les aurait aimées, ces paroles. Dommage qu’elles n’atteignent pas le petit cœur de pierre de la celle qui t’as mis à nu. Malgré tout, elle te sourit. Tu l’as payée pour ça, rappelle-toi. L’amour, elle te le donne, là, tout de suite. Si tu reviens, elle continuera, sans s’arrêter. Et ça serait vain de croire qu’elle tombe amoureuse. Même pas de toi, même si tu te crois plus doux, plus gentil ou mieux monté que les autres. Si elle te dévoilait le fond de sa pensée, Gabriel ne serait pas très content. Alors elle te couve de belles paroles et si tu insistes –pourquoi pas, après tout- elle chuchoterait des choses plus intimes. Tu te doutes qu’elle joue la comédie, mais tu ne peux t’empêcher de croire que c’est la vérité. Oh oui, tu es doué. Je te préfère aux autres, je crois. Je t’aime bien, toi.

Pardonne-moi, j’ai d’autres clients à passer. Et c’est là que ton rêve se brise, mais au moins, tu as rêvé.



Histoire ;
(Un minimum de 30 lignes vous est demandé pour la description de l’histoire de votre personnage. Comment est-il tombé au Red Garden, comment a-t-il découvert l’endroit ?)



:: Derrière l’écran ::

Meimeifairy ;
♔ Prénom :
♔ Âge : 17 ans.
♔ Source de l'avatar : OC by Maggi
♔ Comment avez-vous découvert le forum ? Bonne question. Très bonne question !
♔ Autre chose à ajouter ? NORDLAND RULES THE WORLD !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✔ Messages : 487
✔ Date d'inscription : 26/09/2010


Carnet personnel
Origine : Humain
Âge du personnage : 27 ans
Relations :

MessageSujet: Re: Asriel | Red Garden's greatest love machine.    Dim 17 Juil - 1:06

    Et tu oses dire que tu écris mal, nan mais pfff ._. *se fait éjecter par des gardes de sécurité*

    Je te souhaites même pas la bienvenue pour la peine, na.

    ...

    PARDOOOOON NOOON EXCUSE-MOIIII

    Donc en fait j'adore hein. Bienvenue belle rousse ♥️ (NOTRE RP DANS LA ROULOTTE ARGH ARGH DO WAAAANT)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redgarden.forumactif.com http://redgarden.forumactif.com/t11-dimitri-un-diable-de-majordome
 

Asriel | Red Garden's greatest love machine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Le Registre :: Fiches en Attente-